Ateliers parentalité Confédération syndicale des familles
Publié par Floriane le 05 02 2020

Deux ateliers ont été réalisés à Soissons dans le cadre de la relation parents/enfants.

Atelier "La place du jeu en famille"

Dans le local de Chevreux à Soissons, l'atelier était destiné seulement aux parents. L'importance du jeu a été abordée : importance de l'esprit ludique pour favoriser les apprentissages, importance de jouer ensemble pour nouer des liens, ce que l'esprit ludique et le jeu apporte au corps humain (sécrétion des hormones du circuit du bien-être). Nous avons abordé aussi le fait de perdre, le circuit du stress, les divers catégories de jeux et leurs apports, les attentes pédagogiques liées aux jeux et leur impact...

Les parents et professionnels présents sont repartis avec un livret présentant les différentes formes de jeux, ce que ça impacte, des idées de jeux et ont pu tester certains jeux pendant l'atelier

Atelier parents-enfants "créer des jeux en récupération"

Toujours dans le local de Chevreux à Soissons, les parents et les enfants étaient là pour créer ensemble des jeux de société avec du matériel de récupération. Nous avons créé un loto des odeurs avec des gobelets. Cela a permis d'aborder aussi les herbes aromatiques que l'on trouve dans les jardins (nous avions, pour le loto des odeurs, du laurier, de la mélisse, de la sauge, du romarin et de l'orange).

Nous avons créé un mémory sensoriel avec des bouchons de bouteille de lait et diverses textures (éponge, drap, feutrine, paille de fer, etc.).

Enfin, nous avons créer un jeu de motricité avec une boîte à oeufs, des billes de couleurs et des pinces motricité.

Les parents et les enfants sont repartis avec leurs jeux et un livret avec des recettes pour faire de la pâte à modeler maison, du sable magique, du slim, des autres jeux facilement réalisables à la maison

Les objectifs visés

Le but de ces ateliers étaient de sensibiliser les parents et professionnels de Soissons et notamment des quartiers de Chevreux, Presles et St-Crépin, à l'importance du jeu et de l'esprit ludique (le tout appuyé par des études scientifiques prouvant que ça aide notamment dans les apprentissages).

Cela renforce les liens et favorise le développement cognitif (et c'est valable pour les adultes aussi puisque le cerveau est plastique jusqu'à la mort).

Je voulais également montrer qu'il peut être facile et peu coûteux de créer de quoi jouer et que le moment de création est également un moment de partage.

J'ai aussi insister sur le fait que les enfants d'aujourd'hui sont soumis à une pression phénoménale (attentes scolaires, attentes comportementales, etc.) et qu'il est nécessaire, pour leur développement cognitif et affectif, d'avoir des échanges où il n'y a pas d'attentes.

Les jeux à portée éducative ou avec des objectifs pédagogiques ne sont pas adaptés pour ces moments-là, ils risquent au contraire de créer du conflit. A contrario, lorsque l'enfant a des difficultés scolaires, je conseille d'aborder les difficultés sous un autre angle, et notamment par le jeu. Cela peut permettre de débloquer la compréhension du point bloquant.

De même, le cerveau étudie mieux lorsqu'on est dans un état d'esprit ludique. En effet, cela déclenche le circuit du bien-être : l'ocytocine (l'hormone du bonheur), la sérotonine (l'hormone stabilisatrice de l'humeur), la dopamine (l'hormone de la motivation) et enfin les endorphines (l'hormone de la récompense).

Parentalité - Communication - formation part. - Formation pro. - Commentez